Loi Pinel : quels changements ?


Le dispositif Pinel, qui permet de bénéficier d'une réduction d'impôt sous certaines conditions en investissant dans l'immobilier neuf ou en état futur d'achèvement, est maintenu sans changement jusqu'à fin 2022.


À compter du 1er janvier 2021, la réduction d'impôt reste la même mais elle est limitée aux acquisitions situées dans des

immeubles collectifs. Elle ne concerne donc plus les villas individuelles construites au sein d'une copropriété ou les villas construites de manière jumelée. Cette disposition était déjà prévue dans la loi de finances pour 2020.


Les taux de réduction seront progressivement réduits pour les acquisitions réalisées à partir de 2023 ainsi que pour les constructions dont le permis est déposé en 2023 ou en 2024, sauf si les logements sont situés dans un quartier prioritaire de la politique de la ville ou bien respectent un niveau élevé de qualité.


Mais n’ayez crainte, ce qui a été signé jusqu’à maintenant conserve la réduction antérieure de 21% du prix de revient sur 12 ans.

Exemple : pour un investissement de 200 000 €, il est possible de réduire ces impôts de 42 000 € sur 12 ans, soit 3 500 € en moyenne par an.


La nouvelle fiscalité appliquée dès le 1er janvier 2023 sera de 17,5 % sur 12 ans puis dès le 1er janvier 2024 de 14 % sur 12 ans.


Néanmoins, ce type d'investissement restera rentable, et continuera à générer de belle rentabilité.



Source : service-public.fr

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout